Plus de détails
Disponible

Livraison du colis estimée vers le 31 oct. 2020 - 2 nov. 2020

Général

Article n°. 348507
Collection Unisexe
Genre (musique) Symphonic Metal
Média - Format 2-CD
Thématiques Groupes
Artiste Nightwish
Catégorie de produit CD
Date de sortie 03/07/2020
Collection Unisexe

CD 1

  • 1.
    Dark Chest Of Wonders
  • 2.
    Wish I Had An Angel
  • 3.
    She Is My Sin
  • 4.
    Ghost River
  • 5.
    Ever Dream
  • 6.
    Storytime
  • 7.
    I Want My Tears Back
  • 8.
    Nemo
  • 9.
    Last Of The Wilds

CD 2

  • 1.
    Bless The Child
  • 2.
    Romanticide
  • 3.
    Amaranth
  • 4.
    Ghost Love Score
  • 5.
    Song Of Myself
  • 6.
    Last Ride Of The Day
  • 7.
    Imaginaerum (Outro)

par Interview : Timo Isoaho - Traduction : Gaël Féret (16.09.2013) « Showtime, Storytime » un grand concert et une histoire intéressante ! La tournée mondiale de « Imaginaerum » de Nightwish, longue de un an et demi, a été une expérience forte pour le groupe et ses nombreux fans à travers le monde. Tous les secrets de cette gigantesque tournée mondiale ainsi que ses nombreux tournants décisifs seront enfin révélés lorsque Nightwish sortira son DVD « Showtime, Storytime » fin novembre. En plus du concert du Wacken enregistré devant des dizaines de milliers de fans, le DVD comprendra également un documentaire de deux heures sur la tournée. Tuomas Holopainen, la tournée « Imaginaerum », qui a compté plus de 100 concerts dans 34 pays différents a pris fin cet été avec le festival M’era Luna. Quel est votre feeling concernant cette tournée qui a commencé en janvier 2012 et s’est terminée en août cette année ? La tournée ressemblait un peu à un cirque et l’atmosphère était donc proche de celle de l’album « Imaginaerum ». Nous avons vécu des moments forts et inoubliables sur la route, mais à d’autres moments, le groupe a touché le fond. Cela dit, quand je prends un peu de recul, je me rends compte que le groupe a même réussi à surmonter les plus grandes difficultés. Après, je ne peux que souhaiter que les différents acteurs de cette tournée soient plus heureux maintenant qu’ils ne l’étaient à l’automne 2012… Oui, bien sûr, nous voulions essayer toutes les options possibles avec Anette (Olzon, précédente chanteuse de Nightwish), en partie à cause de la controverse liée à notre ancienne chanteuse, mais à un moment donné, nous nous sommes rendus compte que nous ne pouvions pas continuer ensemble plus longtemps. Mais même les nuages les plus sombres ont leur part d’éclaircie. Si on évoque les albums « Dark Passion Play » et « Imaginaerum » qui ont été enregistrés avec Anette, je trouve que les parties chant sont géniales. Est-ce que quelqu’un aurait pu mieux interpréter les titres ? Je ne pense pas. Je soutiens à 100% le travail d’Anette. Continuons un peu sur ce sujet. Quand tu regardes en arrière, en octobre 2012, au moment où vous êtes passés de Anette Olzon à Floor Jansen pendant votre tournée américaine, qu’est-ce qui te vient à l’esprit ? Tous les évènements qui se sont déroulés seront sur le DVD « Showtime, Storytime » qui comportera un documentaire intitulé « Please Learn the Setlist in 48 Hours ». Le truc le plus incroyable à propos de cet incident est que Ville Lipiäinen, qui est l’auteur du documentaire et qui n’était pas présent avec nous en permanence, était justement là quand nous avons dû changer de chanteuse. Je suis sûr que certaines personnes pensent qu’il avait prévu d’être là pour pouvoir filmer certains moments, mais ça n’est absolument pas le cas. Ville avait réservé son vol pour les États unis quelques mois à l’avance, mais il est arrivé pile au bon moment si on regarde le documentaire. Cette coïncidence permettra aux fans de vraiment voir quel type de changement le groupe a dû traverser et l’aspect émotionnel qui était lié avec ce changement de chanteuse. Mais j’aimerais tout de même rappeler que même pendant les périodes de doute, le groupe a su garder une attitude positive et confiante sur la situation. Lorsque nous avons pris la décision de changer de chanteuse, tout le groupe a su accepter ce changement. « Ok, c’est comme ça que les choses doivent se passer, et à l’avenir, tout ira mieux ». Bien sûr, nous sommes très reconnaissants envers Floor Jansen. Je ne pense pas que qui que ce soit aurait pu faire mieux qu’elle durant les moments difficiles auxquels elle a fait face à l’automne 2012. Nous remercions également les fans de Nightwish qui ont soutenu le groupe, même pendant les moments les plus sombres. Que se serait-il passé si Floor avait décliné votre offre ? Pour être honnêtes, nous n’avions pas de plan B. Si Floor n’avait pas voulu prendre en considération ce que Nightwish avait à lui offrir, je pense que nous aurions tenté de terminer la tournée avec les chanteuses de Kamelot qui étaient avec nous à ce moment-là. Je dois également dire que j’ai entendu des commentaires du genre « j’aurais aimé que ce changement ait eu lieu plus tôt. Imagine où en serait le groupe si Floor avait été dans Nightwish tout le temps. » Ces commentaires sont totalement absurdes. Différents évènements se sont passés suite à certaines choses, et toutes les décisions ont été prises en fonction de tout ceci. Un chemin inconnu a mené Nightwish à cette situation, point. Il n’y a aucune raison de spéculer, le groupe n’en serait tout simplement pas là où il en est aujourd’hui sans les différents évènements qui ont eu lieu. Ok, assez parlé du passé. Revenons dans le présent et parlons du DVD « Showtime, Storytime » qui sortira en novembre. De tous les concerts, pourquoi avoir choisi d’enregistrer celui du Wacken Open Air ? Tout d’abord, nous pensions que le DVD ne comporterait que le documentaire de la tournée Imaginaerum. L’idée que nous avions en tête était d’enregistrer le concert soigneusement planifié "Nightwish featuring orchestra and choir" lors de la tournée suivante, qui aurait eu lieu après la sortie de notre prochain album. Ainsi, nous aurions sorti notre DVD Live à ce moment-là. En d’autres termes, l’idée d’enregistrer un concert de la tournée Imaginaerum est arrivée bien plus tard, au début de l’été dernier en fait. Nos options étaient un peu limitées par notre emploi du temps vu qu’il ne restait que quelques festivals lorsque nous avons décidé d’enregistrer un concert. Bien sûr, ça aurait été super d’avoir plus de temps pour y réfléchir et de préparer quelques trucs en particulier pour ce concert… L’idée d’enregistrer ce concert est venue de Nuclear Blast et j’avoue que j’étais un peu hésitant à ce sujet. Nuclear Blast nous a alors dit qu’un simple documentaire ne serait pas suffisant pour vendre correctement un DVD et que pour avoir un package intéressant, il fallait inclure un concert complet. Nous avons pris quelques décisions rapidement et avons décidé de faire 50/50 et d’appeler cette sortie « Showtime, Storytime ». En d’autres termes, il y aurait un grand concert et une histoire intéressante. Mais j’aimerais insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un DVD Live accompagné d’un documentaire en guise de bonus ou l’inverse. Il s’agit bien d’une combinaison de deux parties d’une importance égale. À quel point étiez-vous nerveux avant le concert du Wacken ? Nous avions effectué beaucoup de concerts cet été avec une setlist similaire, donc le groupe était extrêmement bien rodé. En d’autres termes, je n’étais pas nerveux du tout. Nous avons vécu ça comme n’importe quel autre concert en gardant en tête qu’il fallait nous éclater et que s’il se passait quelque chose d’inattendu sur scène, ça rendrait ce DVD plus intéressant. Je pense que Floor était la plus nerveuse, car elle considérait le Wacken comme la plus grande et unique occasion de montrer l’étendue de son talent. Parle-nous un peu du documentaire "Please Learn the Setlist in 48 Hours". Ville Lipiäinen était avec nous au tout début de la tournée, le concert de chauffe ayant eu lieu au Key Club de Los Angeles. Après ça, il devait revenir avec nous régulièrement pour filmer des parties de la tournée à travers le monde. Je peux vous assurer que nous nous sommes vraiment impliqués dans ce documentaire. Il va vraiment loin dans le monde de Nightwish ainsi que dans l’esprit des membres du groupe. Il y a, bien sûr, des éléments familiers comme la musique, le côté dramatique et nos déconnades. Je dois également préciser qu’Anette n’apparaît pas dans le documentaire. Ville avait préparé une première version du DVD dans laquelle la chanteuse apparaissait comme n’importe quel autre membre du groupe. Puis, nous avons reçu un message d’Anette disant : « il ne devra pas y avoir de vidéo ou d’enregistrement sonore de moi sur ce DVD »… Anette n’avait pas vu une seule seconde du montage, mais insistait pour que nous effacions toute trace d’elle. Nous avons dû vraiment bien réfléchir à ce que nous allions faire avec ce DVD. Finalement, nous avons décidé de l’enlever du montage même si ça signifiait plusieurs semaines de montage gâchées. Heureusement pour nous, Ville est excellent en ce qui concerne le montage et a réussi à faire ressortir une histoire intéressante, même sans Anette. Certains fans pourront se demander où s’est cachée la chanteuse en commençant à regarder ce documentaire, mais nous espérons qu’ils n’y penseront rapidement plus au fur et à mesure que le film avancera. Tournons-nous vers l’avenir. À quoi va ressembler le futur de Nightwish ? Comme beaucoup de personnes le savent déjà, je suis en train de travailler sur mon propre album "Music Inspired By The Life And Times Of Scrooge" qui devrait sortir à l’Automne. Une fois l’album prêt, je vais me concentrer sur l’écriture des prochains titres de Nightwish. Nous allons commencer à répéter les titres en juillet de l’année prochaine et l’album devrait être terminé vers la fin de l’année 2014. Ce qui veut dire que l’album devrait sortir vers mars ou avril 2015. Quels sentiments as-tu par rapport aux nouveaux titres de Nightwish ? Jusqu’à présent, j’ai écrit quatre titres et ils sonnent un peu plus… relax je dois dire. Pour le moment, j’ai l’impression que le prochain album de Nightwish sera plus posé. Durant les dix dernières années, le groupe a toujours fait « plus grand, plus gros, plus massif » et dernièrement je me suis souvent demandé ce que ça donnerait de faire un album de façon un peu plus old-school. D’un autre côté, je peux déjà révéler que notre prochain album contiendra le titre le plus long de l’histoire de Nightwish. L’histoire prendra au moins 20 minutes pour être racontée. Peux-tu nous dire jusqu’à quel point tu penses peaufiner les démos cette fois-ci ? Ou est-ce que tu laisseras plus de place pour les idées et suggestions des autres membres du groupe ? Je ne sais pas si j’arriverai à m’y tenir, mais j’ai déjà pensé à présenter des versions beaucoup moins avancées cette fois-ci. Les morceaux avaient déjà évolué naturellement par le passé quand nous commencions à répéter avec le groupe, mais cette fois-ci, j’aimerais prendre plus de temps pour laisser les titres mûrir avec tout le groupe. Donc peut-être qu’avec certains titres, nous pourrons commencer en disant « voici le couplet, voici le refrain, commençons à travailler ». Je suis sûr que nous trouverions une nouvelle façon de travailler. Le planning du Imaginaerum Tour n’était pas aussi intense que celui du Dark Passion Play Tour. Comment sera la prochaine tournée de Nightwish ? Les décisions de ce genre sont prises avec tout le groupe et le management, mais je dois avouer que j’ai apprécié la cadence et le nombre de concerts du « Imaginaerum Tour ». Il est clair que le « Dark Passion Play Tour » qui comportait à peu près 200 concerts était un peu exagéré. Mais encore une fois, par rapport à l’emploi du temps de Nightwish, la prochaine tournée du groupe ne devrait pas commencer avant avril ou mai 2015 et il nous reste encore pas mal de temps avant ça. Je suis persuadé qu’à ce moment-là, le groupe sera plein d’énergie et aura envie de faire le plus de concerts possible, donc nous verrons bien… Une dernière question : dans quels pays aimerais-tu voir Nightwish jouer à l’avenir ? Je pense que l’Islande est tout en haut de la liste. Nous avons déjà été programmés là-bas par le passé, mais malheureusement, le concert a été annulé. Ce serait génial de pouvoir jouer en Afrique du Sud et de pouvoir dire que nous avons joué sur le continent africain. J’ai également entendu parler de groupes qui avaient été invités pour jouer au Groenland. Ce serait incroyable !

Également dispo