Social Distortion

Le titre "Don't Drag Me Down" est devenu une véritable façon de vivre et une vraie prise de position musicale par rapport à certains événements en Californie. Social Distortion l'ont exprimé à leur manière et Muke Ness a écrit un véritable monument avec cette chanson. Mais ce n'est pas le seul morceau créé par le groupe de Punk Rock californien, de l'album "White Light, White Heat, White Trash"qui vaut vraiment la peine d'être écouté. Le groupe s'est vraiment lancé en 1978, une époque où ils étaient encore dans une phrase Hardcore, s'éloignant lentement de leurs premiers albums "Mommy's Little Monster", "Prison Bound" et "Somewhere Between Heaven and Hell". Malgré leur succès général, Social Distortition a toujours été la voix de la classe ouvrière. Avec leur son unique, la voix reconnaissable de Mike Ness et les chansons accrocheuses, Social Distortion utilise des éléments du Rock, du Punk et la Country - comme par exemple sur les albums "Sex, Love And Rock 'n' Roll" et "Hard Times And Nursery Rhymes". Aucun de leurs albums ne ressemblent au précédent, mais ils sont tous liés par un fil rouge invisible... Mike Ness non seulement écrit la musique, mais il la vit passionnément, avec tous les aléas de la vie, ses hauts et ses bas. Social Distortion a énormément de style - et leur merchandising est à leur image ! Vous le retrouverez sur la boutique en ligne EMP, avec les albums excellents de Social Distortion.

Lire d'avantage