-66%
Libertine - Liv Kristine CD
14,99 €

4,99 € Vous économisez 66% / 10,00 €

Actuellement disponible
Livraison du colis :  Prévue entre le Jeudi, 24.08.2017 & Vendredi, 25.08.2017Plus que 2 en stock - Commander !

Informations sur l'article

Catégorie CDs
ThèmeGroupes
Genre Gothic Rock
Format médiaCD
Packaging médiaBoîtier Cristal
Référencé depuis le 07.09.2012
Référence de l'Article238074

"Libertine" est une pierre angulaire dans la discographie de Liv Kristine. L'album a été produit au Mastersound Studio par Alexander Krull et est sorti le 7 Septembre 2012.

Évaluations des clients sur "Libertine"

  • 1
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0
Ø 5 étoiles 1 commentaire
10%

Dites-nous ce que vous pensez de "Libertine" et recevez un code de réduction de 10% sous 24 heures.
Rédiger un commentaire

1 à 1 sur 1 Trier par: Date | Utile

Rédigé le:

6 commentaires

Excellent album de Liv

Libertine est le dernier album de la "trilogie pop" de Liv Kristine. Sa carrière avait débuté avec Deus ex Machina, en 1998, plutôt inclassable, entre gothic pop, ethereal wave et tirait presque par moments sur le prog. Elle a ensuite pris une orientation résolument plus pop avec Enter my Religion, Skintight et enfin Libertine, probablement le plus abouti dans ce registre. L'album est très varié, alternant entre uptempos entraînants et ballades plus intimistes, entre ombre et lumière. Les sonorités et influences sont diverses et certains morceaux flirtent parfois même avec le metal comme la ballade Silence, dans le plus pur style des ballades metal sympho (débutant sur un mariage piano-voix pour gagner progressivement en puissance avec l'incursion de cordes et de riffs de guitares), ou encore le morceau éponyme, Libertine, parfait mariage entre pop, rock et metal. Et qui ne se laisserait pas séduire par Paris, Paris, imparable hymne pop-rock en puissance auquel on ne peut pas résister malgré ses paroles peu profondes et à prendre avant tout au second degré... D'un autre côté, on ne peut pas passer à côté de certaines chansons plus introspectives comme l'excellent et inquiétant Panic qui interpelle notre part de psychose à tous, le déchirant Love Crimes ou encore la mélancolie douce-amère de Meet Me in the Grey Sky qui évoque légèrement Kate Bush, que Liv reprend d'ailleurs en fin d'album avec le titre The Man With the Child in His Eyes. Ce dernier morceau est toutefois le plus faible de l'album... Il ne s'agit déjà pas à la base d'un morceau majeur de la célèbre diva pop et Liv reprend le morceau presque à l'identique, sans se l'approprier ni sans grande conviction. Un final en demi-teinte pour Libertine, qui sonne plus comme une bonustrack, mais qui permet toutefois de conclure en douceur l'écoute de l'album... avant de s'y replonger !

1 sur 1 personnes ont trouvé ce commentaire utile.

Saisissez votre commentaire ci-dessous :

1 à 1 sur 1